+ Reply to Thread
Page 1 of 2 12 LastLast
Results 1 to 20 of 36

Thread: Prendre sa "retraite" du "hobby"

  1. #1

    Default Prendre sa "retraite" du "hobby"

    Texte que j'ai publié sur le vert, je pense qu'il vaut la peine d'être copié ici.


    Comment quitter ce hobby ?

    Tout d'abord, on doit commencer par comprendre que ce n'est pas un "Hobby", mais une réelle dépendance. Ici, la majorité des gens n'en sont évidemment pas conscients. C'est comme un ivrogne saoul dans le coin d'un bar ça, tu ne vas jamais lui faire dire qu'il à trop bu et qu'il serait temps qu'il arrête de consommer. Au mieux, un jour il aura perdu assez pour peut-être un jour se ressaisir, accepter qu'il a un problème et poser les actions qu'il doit poser pour briser la chaîne de sa laisse au lieu de finir par se pendre avec. D'ici la, c'est une décente aux enfers.

    Ceci étant dit, le problème n'est pas la consommation d'alcool mais la consommation excessive d'alcool. C'est quand notre vie tourne autour de l'alcool. Quand nous devons commencer à faire des pirouettes avec notre budget pour consommer. Quand nous commençons à avoir du mal à honorer nos engagements de toutes natures car nous sommes hypnotisés par notre consommation qui ne soulage jamais réellement ce mal de vivre. Quand tout notre argent y passe, parfois, que nous nous endettons pour consommer. Que nous prenons des risques que nous n'aurions jamais pris auparavant pour pouvoir consommer. Quand notre consommation est compulsive, incontrôlable (vous ne vouliez pas dépenser ces sommes mais ce fut plus fort que vous). QUAND VOUS VOUS ISOLEZ, QUE VOUS CHANGEZ DE CERCLE D'AMIS POUR INTÉGRER UNE COMMUNAUTÉ DE CONSOMMATION (où les membres vont avec force chercher à se convaincre entre-eux qu'ils n'ont pas de problème, qu'ils sont en contrôle et qu'ils peuvent arrêter comme ça facilement quand ils voudront avec un peu de volonté). Quand on se sent valorisé par cette communauté. Quand on commence à éprouver de moins en moins de plaisir à consommer. Quand on ne comprends pas pourquoi on consomme, mais qu'on consomme de plus en plus. Quand on boit de la carling alors qu'auparavant on buvait que des grands crus. En fait, quand on est tellement saoul qu'on ne fait même plus la distinction entre une carling et un grand cru.*

    Le problème avec la consommation, c'est que c'est facile de déraper. On ne devient pas alcoolique du jour au lendemain, mais ça s'installe progressivement et subtilement, surtout si on consomme en gang et que nous avons des carences affectives. Heureusement, le "hobby qui n'en est pas un" ne se limite pas aux forums, ni même à Internet. En fait, les forums ne sont qu'une infime partie du "marché", ils sont simplement la facilité. Tant pour l'escorte que pour le client et c'est tellement facile que ça finit par tout goûter pareil. Ça déshumanise, ça standardise aussi. Chacun s'encourage dans sa consommation, comme dans tout groupe il y a une culture avec des codes culturels, des normes qui te disent que si tu veux continuer d'être dans la gang, tu te dois de respecter, de consommer surtout comme on parle ici d'un groupe de consommateurs. Tu te valorise par l'étalage de ta consommation, tu reçois des feed-back positifs et c'est devenu ça ta drogue. C'est jamais dit directement, tout le monde est convaincu de sa liberté, les chaînes sont dans la tête quoi, pas besoin de forcer physiquement personne pour en prendre le contrôle.

    Pour ma part, je pratique ces activités depuis quelques années et j'ai quand même rapidement vu les dangers de ces sectes. En bonne épicurienne, j'aime bien trop cette capacité que j'ai à jouir et je tiens à ma vie en dehors de ma consommation. Je refuse de me résigner à n'être qu'une consommatrice ou qu'un objet de consommation standardisé parmi tant d'autres. C'est pour cette raison que j'ai rapidement revu mes pratiques et que ce cours passage ici me convainc que j'ai fait le bon choix. Je ne sais trop quoi penser des sexoliques anonymes, je ne connais pas, mais assurément certaines personnes sont prisent dans une décente aux enfers, s'enfoncent plus ou moins consciemment. Je suis d'accord comme certains ont prétendu de quitter les forums est vraiment nécessaire (après avoir reconnu sa dépendance), puis aller chercher de l'aide extérieure (pas des conneries d'énergies pour retrouver le bonheur comme le prétend une pseudo-sexologue-escorte). Pour ma part, je refuse de devenir le portrait type de la pute qui vit que pour l'argent, tjrs plus d'argent à totalement oublier qui elle est. Je pense que les forums nous forgent. Comme j'ai dit à un ami, le problème c'est que le client devient client a force d'évoluer dans une bulle ou on lui apprend à être le parfait salaud dans le beau (réduit à de simples guichets pour leurs seules fréquentations comme ils se sont isolés du monde). Quand on quitte ces forums et qu'on y reviens comme j'ai fait cet été, c'est frappant.

    Sur ce, il n'y a rien de mal à s'évader non, tant qu'on reste bien connecté à la réalité. Ceci dit, ce petit jeu n'est pas sans risque, au contraire.

    *Ps tu n'as pas besoin de répondre oui a tout pour être considéré comme dépendant

  2. #2

    Default

    Bonjour à toi Mélyssa,


    C'est très bien dit ce que tu as énumérée, et surtout réaliste

    Au plaisir !!!

    PaperMaker

  3. #3

    Default

    Quote Originally Posted by papermaker View Post
    Bonjour à toi Mélyssa,


    C'est très bien dit ce que tu as énumérée, et surtout réaliste

    Au plaisir !!!

    PaperMaker
    Merci paper

  4. #4

    Default

    Prendre sa retraite .....Bien ecrite..." Wake Up call"..

    " Quand on se sent valorisé par cette communauté." Quelle impact cette phrase, d'une communaute virtual en plus.

    J'ai pas ecrit beacoup de reviews pour sentier valorise, but I have read many and found it difficult at times and had to remind myself that this is only for entertainment, and always a click away from getting in deeper to a virtual world that affects reality. That reality that is frequently met with negativity, and it's consequences.

    It does a lot of good to step out of this frame, to see and breathe fresh air..


    Melyssa.... May peace and love with a "human touch" follow you...everywhere..
    Last edited by SilverDust; 12-16-2015 at 12:32 PM.

  5. #5

    Default

    Melyssa,

    I can't agree with you totally on this post. For me it was an emotional need to physically connect with someone because of an abusive childhood. That's it in a nutshell. Once I realized it and sought help, the "need" becomes either manageable or non-existent.

    Flat out the psychologists and psychiatrists say my personality is not one that is prone to addiction. Frankly my participation on this board is more social than anything else. I still look at the pictures on the green, and I do imagine the possibilities, but I've developed other interests. The other part of it was that I thought I'd missed something by growing up way too soon (at the age of like 11 years old), so having that smorgasbord of partners was something I needed to experience. I've been there and done that, so I don't feel like I missed it all (maybe a little of it).

    So no, there was no and is not an "addiction", but rather a need that I've satisfied and moved on from. This DOES NOT MEAN I've retired. Let's just call it a hiatus....LOL

    At this point it's been over 3 years since I even touched a woman, so I'm applying for my V-Card again.
    FRIDAY JANUARY 20, 2017!!FRIDAY JANUARY 20, 2017!!!!FRIDAY JANUARY 20, 2017!!!!FRIDAY JANUARY 20, 2017!!!!FRIDAY JANUARY 20, 2017!!!!FRIDAY JANUARY 20, 2017!!!!FRIDAY JANUARY 20, 2017!!!!FRIDAY JANUARY 20, 2017!!!!FRIDAY JANUARY 20, 2017!!!!

  6. #6

    Default

    Ce n'est jamais tout blanc ou tout noir. Évidemment.

  7. #7
    Join Date
    Apr 2009
    Location
    The Final Frontier
    Posts
    162

    Default

    J'adore ton texte Melyssa! Bravo, j'ai dévoré de la première lettre jusqu'à la dernière. Merci!

  8. #8

    Default

    Prendre sa retraite = en n'a plus les moyens ou ne bande plus ou éprouve des sentiments de regret ou n'importe quelle combinaison des 3. Simple.

  9. #9

    Default

    Quote Originally Posted by Vercingentorix View Post
    Melyssa,g

    I can't agree with you totally on this post. For me it was an emotional need to physically connect with someone because of an abusive childhood. That's it in a nutshell. Once I realized it and sought help, the "need" becomes either manageable or non-existent.

    Flat out the psychologists and psychiatrists say my personality is not one that is prone to addiction. Frankly my participation on this board is more social than anything else. I still look at the pictures on the green, and I do imagine the possibilities, but I've developed other interests. The other part of it was that I thought I'd missed something by growing up way too soon (at the age of like 11 years old), so having that smorgasbord of partners was something I needed to experience. I've been there and done that, so I don't feel like I missed it all (maybe a little of it).

    So no, there was no and is not an "addiction", but rather a need that I've satisfied and moved on from. This DOES NOT MEAN I've retired. Let's just call it a hiatus....LOL

    At this point it's been over 3 years since I even touched a woman, so I'm applying for my V-Card again.
    Il n'y a rien de mal à rêver tant qu'on resté éveillé.

  10. #10

    Default

    Quote Originally Posted by yaqui View Post
    It does a lot of good to step out of this frame, to see and breathe fresh air..


    Melyssa.... May peace and love with a "human touch" follow you...everywhere..
    Lol l'air humide à l'eucalyptus du hammam à fait la job, dieu que c'est bon décrocher de l'humain justement parfois. Sincèrement, j'avais atteint le top de l'humainement possible justement cette semaine.

  11. #11

    Default

    Quote Originally Posted by KingRonSanders View Post
    J'adore ton texte Melyssa! Bravo, j'ai dévoré de la première lettre jusqu'à la dernière. Merci!
    De rien, merci de m'avoir lu avec attention et ouverture.

  12. #12

    Default

    A chef only stops being a chef when they can no longer wield a kitchen knife.
    A john only stops being a john when they no longer wield their knife as a tool.
    The idea of retiring is a joke; Thinking of paying for sex/intimacy/time or wtv you want to call it in this way already means you're in too deep. These types never leave. You need to get your mind right first.

  13. #13

    Default

    Quote Originally Posted by return2montreal View Post
    A chef only stops being a chef when they can no longer wield a kitchen knife.
    A john only stops being a john when they no longer wield their knife as a tool.
    The idea of retiring is a joke; Thinking of paying for sex/intimacy/time or wtv you want to call it in this way already means you're in too deep. These types never leave. You need to get your mind right first.
    Je le pense aussi.

    Jusqu'au jour où ils n'auront plus rien pour payer et/ou qu'ils n'arriveront plus à bander.

    Mais bon, je ne parle pas de tous les participants sur les forums. Ces derniers sont assez facile à identifier, ils se sentent attaqués quand je publie ce genre de texte. Il y en a qui passent à travers, mais ceux-ci ne se font pas d'histoire et savent se regarder aller.

  14. #14

    Default

    Oh comme y a longtemps que je n'ai rien dit

    Comme dans toute chose lorsque la modération est au rendez vous il reste le plaisir et la satisfaction. N'oublions pas que beaucoup d'etre nous le font par choix. Mais que de part et d'autre ce choix en effet nous rattrape et ue l'on en fit un mode de vie comme boire un verre de vino.

    Il y a beaucoup de nuances et je crois que plusieurs d'entre nous (même moi) ont de la difficulté à quitté car reste que c'Est un endroit qui a beaucoup de respect et ou même si normalement on devrait jouer un game les relations humaines sont présentes.

    Mais je este d'avis que le dosage doit être de mise

    Sur ce

    Bonne Année
    [CENTER][SIZE="4"][COLOR="DarkRed"]Miss Lizzy BBW[/COLOR][/SIZE][COLOR="Black"][SIZE="2"]

    [email]miss_lizzy@live.ca[/email]

  15. #15

    Default

    Quote Originally Posted by Miss Lizzy View Post
    Oh comme y a longtemps que je n'ai rien dit

    Comme dans toute chose lorsque la modération est au rendez vous il reste le plaisir et la satisfaction. N'oublions pas que beaucoup d'etre nous le font par choix. Mais que de part et d'autre ce choix en effet nous rattrape et ue l'on en fit un mode de vie comme boire un verre de vino.

    Il y a beaucoup de nuances et je crois que plusieurs d'entre nous (même moi) ont de la difficulté à quitté car reste que c'Est un endroit qui a beaucoup de respect et ou même si normalement on devrait jouer un game les relations humaines sont présentes.

    Mais je este d'avis que le dosage doit être de mise

    Sur ce

    Bonne Année
    Un équilibre à atteindre qui est loin d'être évident à maintenir.

    Bonne année ma chère lizzy

  16. #16

    Default En effet

    Cela fait peut-être 3 1/2 - 4 ans que j'ai quitté le métier. Pour avoir fait de nombreux aller retour dans l'industrie durant plusieurs années, il est vrai que l'on arrive pas à tirer un trait totalement.
    Je fini toujours par aller jeter un oeil sur les forums à l'occasion lolll.

  17. #17

    Default

    Quote Originally Posted by Douceanna View Post
    Cela fait peut-être 3 1/2 - 4 ans que j'ai quitté le métier. Pour avoir fait de nombreux aller retour dans l'industrie durant plusieurs années, il est vrai que l'on arrive pas à tirer un trait totalement.
    Je fini toujours par aller jeter un oeil sur les forums à l'occasion lolll.
    On s'attache à ces petites bêtes là

    J'espère que tout va bien dans ta vie

  18. #18

    Default

    Oui tout vas très bien, je ne regrette en rien mon choix et il était temps de toute façon.

    Par contre avec le recul il y a une chose que je trouve plus difficile. Lorsque je dis que j'ai fait de nombreux allé retour dans le l'industrie, c'était surtout que je passais de masseuse/escorte à réceptionniste/ou gérante. Donc,
    j'y ai passé un bon 15 ans... Ce que je réalise aujourd'hui est que je ne fréquentait que ce milieux et il était plus simple d'éviter les gens qui était extérieur à cette industrie pour la simple raison qu'il est épuisant de mentir
    sur notre travaille. On a rien à dire ou à raconter... car toute notre vie tourne autour de ce monde. Je me voyais mal raconter des trucs que je vivais avec les filles ou avec les clients et qui comprendrait de toute façon

    Maintenant je me rends bien compte de l'isolement dans lequel je me suis glissé avec les années. Je n'ai plus de réseau social et il est très difficile de tissé des liens lorsque l'on avance en âge. La majorité des gens ont leur réseau d'amis depuis bon nombres d'année et ne recherche plus d'autres amitiés. Je ne suis pas complètement seule car je suis toujours avec mon conjoints et nous connaissons beaucoup de monde que nous fréquentons lors de nos activités. Par contre
    je n'ai personne de proche avec qui je suis confortable de partager ou passer du temps simplement et sans raison juste pour le plaisir d'un souper entre amies, shoping etc.. et le plus importants, de pouvoir partager les moments plus difficile que nous traversons dans la vie. Mes amitiés d'avant mon entrée dans le milieux sont depuis longtemps perdue pour cette raison justement.

    Mais outre cette tracasserie, dans l'ensemble je vais super bien et je suis très soulagé d'être la ou je suis maintenant.

  19. #19

    Default

    Oui, je comprends très bien, surtout qu'il n'est pas évident à avouer qu'on à passé par là à quelqu'un qui n'a pas cette connaissance du "milieu".

    Ainsi, tu es quand même chanceuse d'avoir un conjoint. Est-ce que tu l'as rencontré dans le "milieu" ?

    J'ai eu une mauvaise expérience avec un homme à qui je me suis confiée. Quel est le meilleur moment pour le faire ? Au début, avant lui laisser le temps de me connaitre (après tout, on en dit beaucoup des choses de ce "milieu", souvent erronées car ces préjugés viennent de discours abolitionniste ou pro-escorte-fée-cochonne). Un peu plus tard ? C'est ce que j'ai fait et il a très mal réagis. Il a paniqué, m'a accusé d'avoir essayé de l'escroquer car je ne lui avait pas dit plus tôt (je lui ai dit un mois après notre rencontre). J'ai dû aller voir les policiers car il me menaçait de détruire ma vie privée. La police n'aurait pu rien faire concrètement, mais il lui ont fait peur avec un petit appel de courtoisie disons.

    Donc, je suis très craintive depuis.

    J'ai quelques connaissances, plus qu'ami(e)s, car je ne peux pas être totalement moi sans avouer ce "petit detail". J'aime etre avec ces gens, je les apprécie beaucoup, mais reste que je ne peux pas être totalement moi...donc...cercle vicieux.

    Merci pour ce témoignage, on parle jamais de cette réalité quand on dit qu'il est difficile de quitter "ce milieu". Or, bien plus que la question financière, il y a cette difficulté.

    Les hommes vivent moins cela. On dirait qu'ils ne sentent pas le besoin d'une relation vraie, que mentir, de ne pas en parler, n'est pas un problème. Aussi, être client est tjrs mieux accepté dans notre société qu'être pute. Bien entendu, il y en aura pour juger, mais il y aura tjrs une gang pour défendre, pour protéger...nombreuses femmes d'ailleurs. Ce n'est pas de sa faute (pourquoi est-ce que c'est une faute ?), c'est sa femme qui ne lui donne plus de sexe. Misère, plus capable. Mais la pute aura tjrs le mauvais rôle.

    Sinon, j'ai déjà été plus intime avec un client et là aussi catastrophe. Les clients ont généralement une piètre connaissance des femmes en general (est-ce surprenant quand on ne fait que fréquenter des Gfe ?). Non, je ne vais pas te traiter en client quand tu es un conjoint. Tu ne viens pas de gagner le jackpot d'une pute 24 heures sur 24, 365 jours par année.

    Quote Originally Posted by Douceanna View Post
    Oui tout vas très bien, je ne regrette en rien mon choix et il était temps de toute façon.

    Par contre avec le recul il y a une chose que je trouve plus difficile. Lorsque je dis que j'ai fait de nombreux allé retour dans le l'industrie, c'était surtout que je passais de masseuse/escorte à réceptionniste/ou gérante. Donc,
    j'y ai passé un bon 15 ans... Ce que je réalise aujourd'hui est que je ne fréquentait que ce milieux et il était plus simple d'éviter les gens qui était extérieur à cette industrie pour la simple raison qu'il est épuisant de mentir
    sur notre travaille. On a rien à dire ou à raconter... car toute notre vie tourne autour de ce monde. Je me voyais mal raconter des trucs que je vivais avec les filles ou avec les clients et qui comprendrait de toute façon

    Maintenant je me rends bien compte de l'isolement dans lequel je me suis glissé avec les années. Je n'ai plus de réseau social et il est très difficile de tissé des liens lorsque l'on avance en âge. La majorité des gens ont leur réseau d'amis depuis bon nombres d'année et ne recherche plus d'autres amitiés. Je ne suis pas complètement seule car je suis toujours avec mon conjoints et nous connaissons beaucoup de monde que nous fréquentons lors de nos activités. Par contre
    je n'ai personne de proche avec qui je suis confortable de partager ou passer du temps simplement et sans raison juste pour le plaisir d'un souper entre amies, shoping etc.. et le plus importants, de pouvoir partager les moments plus difficile que nous traversons dans la vie. Mes amitiés d'avant mon entrée dans le milieux sont depuis longtemps perdue pour cette raison justement.

    Mais outre cette tracasserie, dans l'ensemble je vais super bien et je suis très soulagé d'être la ou je suis maintenant.

  20. #20

    Default

    Quote Originally Posted by Melyssa View Post
    Non, je ne vais pas te traiter en client quand tu es un conjoint. Tu ne viens pas de gagner le jackpot d'une pute 24 heures sur 24, 365 jours par année.
    LOL. Tu est drole. Et les filles se demandent pourquoi on voit les putes? Pouquois? Pas de mystere. C'est parcequ'on est mieux traiter par eu que par nos conjointes!

    Quote Originally Posted by Melyssa View Post
    Oui, je comprends très bien, surtout qu'il n'est pas évident à avouer qu'on à passé par là à quelqu'un qui n'a pas cette connaissance du "milieu".
    Ainsi, tu es quand même chanceuse d'avoir un conjoint. Est-ce que tu l'as rencontré dans le "milieu" ?
    La on est plus serieux. On ne parle jamais de ca a nos conjoints surtout si on est une fille.

    Meme si lui il va te comprendre, ses amis et sa famille ne l'accepterais jamais. Et ils vont se verger contre vous, la premiere foi il y an une chicane.

    Nelly Arcan la dit: quand on entre dans se metier, on traverse une porte, et on ne peu jamais retourner.

    Garder vos secrets. Soyer fier de ce que vous avez faites.

    Vous connaisser maintenant le monde mieux que aucun politicien, prete ou professeur.

    Mais quand vous avez le gout de jaser, venez ici, ou aller voir quelq'un dans laquelle vous pouvez avoir confiance. Mais pas vos chums.

+ Reply to Thread
Page 1 of 2 12 LastLast

Posting Permissions

  • You may not post new threads
  • You may not post replies
  • You may not post attachments
  • You may not edit your posts